rachat de crédit simulation en ligne | Scor / Covéa: un groupe réciproque s'attaque au crédit en Suisse

Regroupez vos dettes pour diminuer vos mensualités

Trop de charges in extenso salaire ? Et si vous regroupiez vos prêts et dettes pour ne payer plus qu’une seule mensualité… L’objectif ? Diminuer votre endettement.

Le groupement de prêts (ou rachat de crédit) répond à plusieurs besoins : diminuer son endettement, regagner du se permettre de d’achat, investir dans un nouveau projet ainsi qu’à anticiper sa retraite.

Les équipes prennent en charge à chacun étape de l’opération, vous conseillent dans montages possibles et vous aident à bénéficier des très bonnes offres de refinancement.

Le groupe d’assurances Covéa a engagé lundi une action en justice contre le Credit Suisse, qui avait été ordonnée pour le projet interrompu de son réassureur Scor, par un groupe suisse.

"Covéa a interjeté appel devant le tribunal de commerce de Paris devant le Credit Suisse", L'AFP a confié à un groupe suisse la confirmation des informations précédemment fournies par Le Monde. Cette plainte est "Archivage de documents du Credit Suisse selon la demande du tribunal anglais"a déclaré le groupe, qui prétend "contester vigoureusement" les allégations de manquement aux obligations légales
Covéa a formulé la fidélité.

Après avoir pris contact avec l'AFP, le groupe Covéa n'a pas souhaité commenter cette question. Au début de cette procédure, la guerre, qui sévit depuis plusieurs mois à Covéa, a été touchée par ses lourdes marques immobilières en France.
Maaf, MMA et GMF et le réassureur français Scor, quatrième secteur mondial.

À l'été 2018, Covéa, principal actionnaire de Scor, avec plus de 8% du capital, a lancé un appel d'offres à la direction de la réassurance afin de constituer un géant mondial du secteur. Pour cette opération, Covéa a été impliqué dans les services des banques Barclays, Rothschild et Credit Suisse.

Scor a soudainement refusé l’offre de l’acheteur, qui a décidé d’aller en justice quelques mois plus tard, accusant Covéa et son supérieur, Thierry Derez, du conseil d’administration jusqu’à la fin de 2018. Administration de Scor.
À la fin de 2018, Scor a notamment appris de la cour britannique que le Credit Suisse avait soumis divers documents et échanges nationaux concernant la proposition de rachat de Covéa.

En se fondant notamment sur ces documents, le réassureur a engagé une action contre Deres "Pour rupture de confiance" et Covéa "Masquer la confiance". Scor s'est également plaint à M. Derez de "l'engagement de son mandataire et de son fiduciaire à commettre une infraction grave en tant qu'administrateur de Scor et à violer les secrets d'affaires de Scor".. En février, Covéa a porté plainte contre Scor. Laim, selon la source proche du fichier.